FR| DE |EN
A A
A A
FR| DE |EN
MédiathèqueValais

Oswald Ruppen

Wallis : Zeit der Wende

PrixCHF 60.00
AuteurJean-Henry Papilloud et Bernard Crettaz
EditeurMartigny : Centre valaisan de l'image et du son ; Genève : Slatkine ; Visp : Rotten Verlag
CollectionTraces
Date de parution1999
ISBN2051017751
LangueDeutsch
Collation204 p. : ill. en noir ; 32 cm

" En montrant le Valais, Oswald Ruppen touche au secret de l’humanité "

(Le Temps, 30.09.98)

 

Dans le cadre du projet Le Valais au cap de l’an 2000, la Médiathèque Valais - Image et Son donne enfin à Oswald Ruppen la place qu’il mérite. Sélectionnant, avec l’auteur, des images qui disent le Valais, la Médiathèque Valais - Image et Son a monté une exposition itinérante, présentée à Martigny, Brigue, Zurich et Bâle. L’ouvrage Le Valais entre deux mondes, paru à la fin de 1999, reprend et complète cette approche initiale.

" Son regard est à l’affût derrière d’épaisses lunettes. Il a quelque chose de perçant ; la curiosité et le rêve, la réflexion et l’étonnement s’y reflètent. [Ses photographies] ne sont pas simple illustration ou divertissement optique. Elles sont davantage; au cours des années, elles ont saisi une vallée multiple et ses divers courants, ceux du développement : le Valais. " (Marco Volken, Treize Étoiles, 1970)

Originaire de la vallée de Saas, établi à Sion, Oswald Ruppen a travaillé dès les années 1950 pour des institutions et des entreprises. Dès 1957, il entame une collaboration avec la revue Treize Étoiles qui lui servira de tribune tout au long de sa carrière.

Se définissant comme un humaniste, Oswald Ruppen n’a pas photographié les beautés des paysages valaisans, mais les hommes et les femmes dans leurs gestes quotidiens.

" Il a suivi partout la trace de l’homme, note Marco Volken : dans les caves, les auberges, aux champs, près des troupeaux. Cet homme du Valais, Ruppen l’a constamment cerné, il l’a aussi trouvé et saisi. Il le montre balancé entre le désespoir et l’orgueil, l’humilité et la fierté, le travail et la fête. "

Au fil des chapitres consacrés à l’agriculture, à la vigne, à l’industrie, à la prière et à la mort..., le Valais séculaire qui s’efface d’année en année, rencontre le Valais du présent et de l’avenir. Et l’œuvre photographique de Ruppen n’est pas seulement l’image d’un pays, de l’homme, mais aussi celle du temps qui change tout.

 
Quantité